21.7 C
Yaoundé
jeudi, août 11, 2022
HomeSociétéNécrologie :cardinal Christian Tumi est décédé

Nécrologie :cardinal Christian Tumi est décédé

Date:

Related stories

Jordan LeMonstre signe son grand retour avec « For The Gang »

Jordan LeMonstre  de son vrai nom, ATEZOE CEDRIC JORDAN...

Témoignage : DJ Arafat, le silence d’une icône.

Le temps a permis de comprendre l'influence de Dj...

GPS PHOTOGRAPHE reçoit un Prix de la ville de Nice.

Il est connu par des travaux d'excellence et d'exception...

Musique : Lè-Kou-Z1 et Happy d’Efoulan sur le titre « On n’a pas volé ».

Lè-Kou-Z1 est un groupe de musique camerounais fondé en...
spot_imgspot_img

Le prélat a rendu l’âme cette matinée du 3 avril 2021 des suites de maladie dans une formation hospitalière à Douala.

Cardinal Tumi (c) Droits réservés

Partie comme une rumeur, la nouvelle a été officialisée ce samedi matin au cours d’une messe de Pâques à la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul par Monseigneur Samuel Kleda, l’Archevêque métropolitain de Douala.

Selon des sources, le Cardinal Christianle Cardinal ChristianTumi avait été admis il y a quelques semaines dans un état très critique à la polyclinique IDIMED à Douala où il a rendu l’âme.

«Dans son cas, nous avons vu la mort venir parce qu’il allait très mal ces derniers temps», a expliqué à Cameroon-inof.net un proche de l’illustre disparu.

Christian Wiyghan Tumi était l’unique cardinal du Cameroun, Etat laïc avec 32 pour cent de catholiques sur un total d’environ 59 pour cent de chrétiens au sein de sa population.

L’Archevêques émérite de Douala depuis 2009, décède à l’âge de 91 ans. Il était venu au monde précisément le 15 octobre 1930 à Kikaikelaki, un village de Kumbo dans la région du Nord-Ouest.

Dans un portait que lui a consacré Culture Ebene, l’on apprend qu’après avoir été ordonné prêtre le 17 avril 1966 pour le diocèse de Buéa, Christian Wiyghan Tumi était allé poursuivre sa formation en sciences de l’éducation au Nigéria puis à Londres (Grande-Bretagne), en théologie à l’Institut catholique de Lyon (France) où il obtient une licence et en philosophie à l’Université de Fribourg (Suisse) où il obtient un doctorat. De retour au Cameroun, il est nommé recteur du grand séminaire régional de Bambui dans l’archidiocèse de Bamenda…

Il est nommé évêque de Yagoua et consacré le 6 janvier 1980 par le pape Jean-Paul II en personne. Le 19 novembre 1982, il devient archevêque coadjuteur de Garoua, diocèse dont il devient archevêque le 17 mars 1984. Enfin, il devient archevêque de Douala le 31 août 1991, jusqu’à sa retraite.

Subscribe

- Never miss a story with notifications

- Gain full access to our premium content

- Browse free from up to 5 devices at once

Latest stories