19.9 C
Yaoundé
jeudi, août 11, 2022
HomeInsécuritéUn officier de police fournissant des armes à des combattants séparatistes a...

Un officier de police fournissant des armes à des combattants séparatistes a été arrêté à Tiko

Date:

Related stories

Jordan LeMonstre signe son grand retour avec « For The Gang »

Jordan LeMonstre  de son vrai nom, ATEZOE CEDRIC JORDAN...

Témoignage : DJ Arafat, le silence d’une icône.

Le temps a permis de comprendre l'influence de Dj...

GPS PHOTOGRAPHE reçoit un Prix de la ville de Nice.

Il est connu par des travaux d'excellence et d'exception...

Musique : Lè-Kou-Z1 et Happy d’Efoulan sur le titre « On n’a pas volé ».

Lè-Kou-Z1 est un groupe de musique camerounais fondé en...
spot_imgspot_img

Un officier de police de premier grade, Richard Moka Mokosso, est actuellement placé en garde à vue. Pour motif, il a été arrêté mercredi 9 septembre 2020 par des éléments du deuxième bataillon amphibie à Longstreet Tiko – sur une présumée fourniture d’armes à des combattants séparatistes ambazoniens.

«Il l’a fait à plusieurs reprises, les autorités disent que ce n’était pas la première fois», explique une source.

Parti de Buea où il est en service au GMI, il s’est rendu à Tiko où il était censé récupérer de l’argent qui lui était dû par un certain Ebenezer Njoh Tengoh. Ce dernier est un combattant séparatiste qui opéreraitdepuis longtemps à Mutengene.

Selon les rapports de la police, Moka Mokosso a fait livrer en tout plus de 38 armes aux milices séparatistes.

« L’officier de police était complice des combattants séparatistes depuis un certain temps, il collaborait avec ces derniers pour distiller la terreur et perpétrer des attaques contre les habitants de Mutengene et de ses environs », a déclaré une source policière proche de l’enquête. Les séparatistes n’ont jusqu’alors pas réagi à la collaboration supposée avec la police depuis l’arrestation de cet officier.

Mokosso a été appréhendé alors qu’il était en civil. On lui a demandé d’appeler son client, qui a également été arrêté. Le couple est actuellement en détention avec son partenaire d’affaires à la sécurité militaire de Buea. Les enquêtes sur l’affaire suivent sereinement leur cours.

Il appartiendra désormais aux forces de l’ordre de découvrir s’il existe un cartel de collaboration policière et séparatiste beaucoup plus important.

Subscribe

- Never miss a story with notifications

- Gain full access to our premium content

- Browse free from up to 5 devices at once

Latest stories