19.9 C
Yaoundé
jeudi, août 11, 2022
HomeInfosCôte d’Ivoire – Abobo : il brise la nuque de son ex-fiancée...

Côte d’Ivoire – Abobo : il brise la nuque de son ex-fiancée et dépose son corps dans un ravin

Date:

Related stories

Jordan LeMonstre signe son grand retour avec « For The Gang »

Jordan LeMonstre  de son vrai nom, ATEZOE CEDRIC JORDAN...

Témoignage : DJ Arafat, le silence d’une icône.

Le temps a permis de comprendre l'influence de Dj...

GPS PHOTOGRAPHE reçoit un Prix de la ville de Nice.

Il est connu par des travaux d'excellence et d'exception...

Musique : Lè-Kou-Z1 et Happy d’Efoulan sur le titre « On n’a pas volé ».

Lè-Kou-Z1 est un groupe de musique camerounais fondé en...
spot_imgspot_img

Le mercredi 2 septembre 2020, vers 9 heures du matin, un corps inanimé est retrouvé dans un ravin à Abobo Plaque 2, la police s’est saisie de l’affaire.

Il s’agit d’un corps dans un ravin d’environ 25 mètres de profondeur, d’une personne de sexe féminin, couchée sur le dos en état de putréfaction et ne présentant à l’œil nu aucune trace de violences physique.

Peu de temps après, le commissariat du 15e arrondissement a reçu monsieur PJC, enseignant de 46 ans et C, un étudiant de 28 ans. Le premier étant le père la fille morte et le second son ex petit ami, ils ont tous les deux déclaré la disparition de cette dernière depuis le 30 août 2020.

Selon le père, sa fille a dit à sa sœur qu’elle rendait visite à son ex-petit ami et père de son enfant pour résoudre un léger conflit concernant les charges de l’enfant. Le professionnalisme et l’expérience du commissaire ont très vite permis de déceler le mensonge dans les déclaration de l’ex petit ami.

Après que son domicile ait été perquisitionné, l’ex-petit ami est passé aux aveux au bout d’un interrogatoire. Il a admis être l’auteur du meurtre présumé de son ex-petite amie.

D’après le jeune homme, il y a eu une dispute dans la chambre. Ce dernier toujours selon sa déclaration, le jeune femme s’est armée d’un couteau et l’a attaqué. Pour se défendre, il l’aurait assommée avec deux coups de pierre à l’arrière de la tête. Après son forfait, il a mis le corps dans un gros sac qu’il a gardé dans une barrique. Le lendemain, il a eu besoin des services de charretiers pour transporter le corps et jeter la victime dans un ravin.

Il convient de noter que la victime de 26 ans était une nouvelle institutrice qui attendait encore son rappel. Elle était affectée à San Pedro. Le meurtrier devra répondre de ses actes devant les tribunaux.

Subscribe

- Never miss a story with notifications

- Gain full access to our premium content

- Browse free from up to 5 devices at once

Latest stories