19.9 C
Yaoundé
jeudi, août 11, 2022
HomeSantéLe Cameroun envisage un projet de couverture maladie universelle

Le Cameroun envisage un projet de couverture maladie universelle

Date:

Related stories

Jordan LeMonstre signe son grand retour avec « For The Gang »

Jordan LeMonstre  de son vrai nom, ATEZOE CEDRIC JORDAN...

Témoignage : DJ Arafat, le silence d’une icône.

Le temps a permis de comprendre l'influence de Dj...

GPS PHOTOGRAPHE reçoit un Prix de la ville de Nice.

Il est connu par des travaux d'excellence et d'exception...

Musique : Lè-Kou-Z1 et Happy d’Efoulan sur le titre « On n’a pas volé ».

Lè-Kou-Z1 est un groupe de musique camerounais fondé en...
spot_imgspot_img

Le 27 août 2020, le gouvernement camerounais a conclu un accord avec la filiale nationale d’une société sud-coréenne, New Tech Management Cameroon SA, afin de construire et de mettre en place un système de couverture maladie universelle (CHU) dans le pays.

L’accord a été signé entre le ministre de la santé publique, le Dr Malachie Manaouda, et la directrice générale de la société qui exécutera le projet, Jacqueline Mekongo, en présence du Premier ministre, le Dr Joseph Dion Ngute.

Selon les termes de l’accord de partenariat public-privé (PPP), Santé Universelle Cameroun (SUCAM) – l’organisme qui sera directement chargé de la mise en œuvre du projet – construira, exploitera et maintiendra le mécanisme de la couverture maladie universelle pendant 17 ans avant de le léguer au gouvernement du Cameroun.

Le projet sera largement basé sur la technologie numérique

Selon le directeur général de la SUCAM, le programme des CHU au Cameroun a été conçu de manière à fonctionner principalement grâce à la technologie numérique.

« Il y aura un système d’information central qui interconnectera les établissements de santé agréés par le biais d’une série de modules. Le CHU du Cameroun sera entièrement numérisé. Nous apportons donc l’équipement et l’expertise nécessaires pour le faire fonctionner… », a déclaré Mme Mekongo dans une récente interview au journal public Cameroon Tribune.

« Nous commencerons par identifier et ensuite enregistrer les abonnés potentiels dans notre base de données. Le système sera également conçu de telle manière que chaque fois qu’un abonné paiera sa contribution financière régulière, il sera automatiquement enregistré dans le centre d’information. Chaque abonné recevra une carte qui lui permettra d’être reçu et servi dans tout établissement de santé public ou privé agréé, pour autant qu’il soit à jour de ses cotisations », a ajouté la patronne de la SUCAM.

Le travail concret sur la construction du système n’a pas encore commencé, mais les partenaires de mise en œuvre disent avoir déjà commencé le travail de base – y compris les discussions pour plus de partenariats et de collaboration avec d’autres acteurs concernés.

Ils affirment qu’ils travailleront également en tandem avec les autorités religieuses, les leaders d’opinion locaux, les chefs traditionnels et les groupes de la société civile pour sensibiliser la population à l’importance d’adhérer au projet du CHU. Ils disent aussi espérer utiliser les médias traditionnels et sociaux dans le processus de sensibilisation et de vulgarisation.

L’idée du CHU au Cameroun

L’idée de mettre en place un système de couverture maladie universelle au Cameroun est née en 2011 lorsque le président Paul Biya a demandé au gouvernement d’initier et de mettre en œuvre le processus.

En mettant en place ce plan, le Cameroun vise à atteindre l’objectif des Nations unies de couverture médicale universelle pour tous d’ici 2030. Si elle est mise en œuvre avec succès, les experts affirment que cette politique permettra de réduire considérablement les taux de mortalité infantile et maternelle dans le pays, ainsi que d’accroître la productivité, étant donné qu’une majorité de la population vivra en bonne santé physique, mentale et financière. Cela signifie qu’ils dépenseront beaucoup moins pour obtenir des soins de santé essentiels.

Subscribe

- Never miss a story with notifications

- Gain full access to our premium content

- Browse free from up to 5 devices at once

Latest stories